Création 2004

Installation - Performance «     »

Dans l’événement « Dance and media, Cultural Mix from

Tokyo » , dans le cadre de la Semaine à la Maison de la Culture du Japon à Paris,

"Les musiciens et l’équipe technique de l’Espace Philippe-Auguste vous emmèneront dans un voyage où les sons et les couleurs, les phrases et les formes se correspondent, et où les jeux de lumière se fondent à l’émotion musicale. Une promenade du figuratif à l’abstrait, du contemporain au classique : oeuvres de Mozart, Stravinsky, Tamba, Debussy, Jadin et la création mondiale d’une oeuvre d’Akira Tamba."

Création 2016

Concert/Spectacle « Akira Tamna et ses amis »

50 ans de présence en France - Maison de la Culture du Japon à Paris

Copyright © 2009 - 2019 Yuka TOYOSHIMA All Rights reserved.

Installation

Ce concert est un hommage au compositeur Akira Tamba. C’est aussi une collaboration d'artistes français et japonais, en adéquation parfaite avec les recherches de Tamba et son immense travail sur les musiques du Japon.

Membres de l’Orchestre de Paris :

Eiichi Chijiiwa, violon/ Jean-Pierre Lacour, violon/ Denis Bouez, alto

François Micle, violoncelle et Anne Gaëls, piano

Scénographie et création vidéo de Yuka Toyoshima assistée de Claire

Roygnan

Régie générale et Création lumière : John Carroll

Présentation de Pierre-Alban Castanet, compositeur et musicologue

Création 2009

« Son et Couleurs » Spectacle Musique

Dans le cadre du 150e anniversaire des relations franco-japonaises, à l’Espace Philippe-Auguste, Vernon

Avec le Trio Euterpe (membre de l’Orchestre de Paris) :  Jean-Pierre Lacour, Denis Bouez, François Micle et Anne Gaëls, Marion Larigaudrie, Bernard Heulin, Benoît Wéry

Son : Studio La Source, Laurent Chevauché, Laurent Collat

Création scénographie et création vidéo : Yuka Toyoshima

Concept

Autrefois, dans les cérémonies rituelles, les hommes mettaient des masques, des costumes pour personnifier des divinités, des esprits et des personnages légendaires et évoquer aux spectateurs la représentation d’une ‘’vision”.

Cette création « ∫ » a pour objet de transformer « le Nô du rêve », cet univers rituel qui fait appel aux âmes légendaires, en une performance contemporaine, et de rechercher les dispositifs numériques qui nous permettent, aujourd’hui, de créer un espace scénique où se rencontrent le réel et l’irréel et symboliquement d’exprimer cette vision sur scène.

Les danseurs exécutent les gestes codifiés et un musicien donne une succession de sons fragmentaires et ondulatoires dans un espace vide où seule une scénographie lumineuse vient créer un environnement.

Tous les éléments scéniques se réunissent dans le but de faire apparaître une "vision imaginaire" sur la scène.

En prenant pour base la pièce du Nô « Matsukazé », elle produit une sorte de partition visuelle originale composée de couleurs et de lignes qui ressemblent à un dessin animé. Dans cette partition, les couleurs indiquent l’atmosphère et les lignes montrent l’intensité que contient l’univers de « Matsukazé » afin d’appliquer ce dynamisme d’origine à l’espace scénique de la création de HELENA.

Concept, Direction artistique : Yuka Toyoshima

Chorégraphie : Shoji Matsuo

Interpètes : Shoji Matsuo, Mitsuaki Matsumoto, et Shinya Niwa

Musique, Dessin animé et Thequnique : Mathieu Martin

Création lumière : Yuko Sano

Nuit Blanche 2010

Installation & Projection vidéo « HELENA »

Enceinte de Philippe Auguste - TEP Jardins Saint Paul

Les vidéos du projet HELENA portent sur une recherche de la réinterprétation des récits classiques du théâtre japonais du Nô, en de nouvelles histoires visuelles contemporaines indépendantes des originales.

Sans parole, abstraites, les images s’enchaînent et créent une sorte de dynamisme métaphorique qui entraîne une autre forme de sensation, une approche directe intuitive chez chacun des spectateurs.

Une installation/vidéo pour Nuit Blanche, dans l’Enceinte de Philippe Auguste dont la qualité historique et architecturale est capable de susciter une perception particulière du temps - évoque un lieu intemporel et crée un espace symbolique, concourant à faire resurgir les émotions collectives et individuelles liées à la mythologie.

La muraille de l'Enceinte de Philippe Auguste est utilisée comme écran de projection. Des images de cascades débordant du mur symboliseront "la conscience fondamentale de l’ univers" dans le Bouddhisme, toujours présente et toujours fuyante comme l'eau d'une cascade.

Conseiller technique pour l’installation : Nicolas Barraud

En partenariat avec Marie de Paris

la Fondation franco-japonaise Sasakawa

Nomura Foundation

Panasonic France S.A.S.

Voir Ambiance sur le site

© Déborah Lesage/MARIE DE PARIS

Français

Works

Apparition : sur Libération

Article :

Entretien avec la Fondation franco-japonaise Sasakawa